Bienvenue sur le site
de la commune de Sain-Bel

Bienvenue sur le site

Bienvenue sur le site
de la commune de Sain-Bel

Bienvenue sur le site

Le 30 mai 2017, à l'issue d'un communiqué de presse concernant son contentieux avec Enedis à propos des compteurs Linky, la municipalité de Sain-Bel questionnait ainsi les 15 candidats députés de la 8e circonscription :

Si vous êtes élu, comptez-vous ou non exiger du gouvernement la reconnaissance officielle du droit des citoyens français à refuser, sur simple demande et sans aucun chantage, que leur raccordement au réseau de distribution électrique, de gaz ou d'eau soit assujetti à la pose d'un "compteur communicant" ?

Voici les réponses reçues :

Madame, monsieur,


après plusieurs mois de tentative de résistance à la pression d'Enedis, nous avons décidé de retirer notre arrêté et notre délibération visant à empêcher le déploiement des compteurs Linky sur le territoire de Sain-Bel.
Nous ne reviendrons pas sur les inquiétantes questions soulevées par la généralisation des "compteurs communicants" concernant la protection de notre vie privée ou notre santé , ni sur son coût prohibitif pour la collectivité nationale à une période de vaches maigres. Ce sont les nombreuses alertes lancées par d'autres pays que la France, et relayées aussi par maint associations, qui étaient la raison de notre volonté de tenter de protéger notre population. (Sexy, Linky ?, un petit livre exposant parfaitement le problème, reste disponible en mairie et à la bibliothèque)

La population française refusant le compteur communicant LINKY de façon de plus en plus massive, l'industriel Enedis tente d'imposer ce compteur par les moyens les plus abjects. Il faut dire STOP à la campagne de violence d'Enedis pour imposer le compteur LINKY

Signez la pétition ici

Le refus des compteurs communicants Linky, Gazpar et Cie se développe de façon continue dans la France réelle, celle des territoires, des communes, des élus locaux et des habitants. A ce jour, ce sont plus de 150 communesqui ont pris position contre le déploiement de ces compteurs, chiffre en augmentation permanente.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris